Faucon pèlerin à Sommières

Nous vous avions fait partager, il y a quelques jours, les étapes de la construction d’un nichoir à Faucon pèlerin pour la ville de Sommières.

Voici maintenant les détails de la pose de ce nichoir.

 

Voici l’origine de cette aventure.

L’association « Le printemps des pierres » de Sommières, association de sauvegarde du patrimoine bâti, était préoccupée par les dégradations faites sur le monument, dégradations causées par la présence en trop grand nombre de pigeons bisets domestiques. Elle  a fait appel au COGard pour essayer de régler les choses naturellement.  Les solutions habituellement proposées sont de deux sortes : d’empoisonnement ou de tirs de régulation.

Ces solutions, peu respectueuses du vivant et manquant d’efficacité, ont été rejetées par l’association. L’idée a alors germé,  hasardeuse, certes,  de favoriser son installation du Faucon pèlerin. La commande de création et mise en place d’un nichoir a donc été faite, en partenariat avec la mairie de Sommières.

L’objectif   d’arriver à fixer un couple de pèlerin sur la tour de Sommières, pour qu’ils régulent les pigeons de ville  semblait bien utopique au départ. C’était sans compter sur le signalement d’un  individu  observé sur la commune tout au long de l’hiver 2019/2020, trouvant à son goût le garde-manger à sa disposition :  les pigeons du centre ville.

Alors tous les espoirs sont permis de voir ce nichoir accepté par un couple, même si ce n’est pas acquis d’avance.

Le nichoir est visible depuis le parking à l’est, et son suivi peut être fait à distance à la jumelle ou longue-vue par les adhérents et autres observateurs qui passent par là.

En cas d’installation d’un couple, un système de caméra sera sans doute installé pour suivre la vie au nichoir… on espère bien pouvoir écrire la suite de l’histoire ….

FacebookTwitterGoogle+Partager