Historique

Le COGard a été créé en 1980 dans le but d’améliorer les connaissances sur l’avifaune du Gard. Ses objectifs étaient (et sont toujours) de mener des actions d’étude, de protection et d’information. En voici brièvement son histoire :

1980 : En juillet la “Centrale Ornithologique du Gard” est créée par Louis Moore, président de l’association, Gilles Bousquet, secrétaire et Roger Angebaud, trésorier. Plus tard l’association est rebaptisée “le Centre Ornithologique du Gard” ou COGard.

1981 : La feuille de liaison “les Echos du COGard“ naît avec pour but, encore inchangé aujourd’hui, de concrétiser l’existence de l’association et de créer un lien avec les quelques 20 adhérents de l’époque. Elle est alors écrite à la main par Michel Jay et se compose d’une dizaine de pages, animées par les dessins et aquarelles de Michel (voir quelques exemples

1984 : L’association commence à se faire connaître avec des stands sur les salons “Avinature” d’Alès et de Nîmes, les premiers camps de suivi de la migration sur le Causse de Blandas, des comptages B.I.R.O.E. (aujourd’hui Wetlands) et des premières enquêtes sur les limicoles.

1985 : Le nombre d’adhérents explose et passe à environ 60 grâce au travail de sensibilisation de Chantal et Alain Von Kanel à travers de multiples sorties de terrain et l’organisation des camps de migration mais aussi grâce au démarrage de l’enquête Atlas des oiseaux nicheurs du Gard.

1985 à 1990 : L’Atlas des oiseaux nicheurs du Gard est en cours de réalisation avec des enquêtes de terrain de 1985 à 1989 et sa rédaction de 1990 à 1993. Pendant cette période, plusieurs présidents se sont succédés : Alain Von Kanel, Pierre Stretenovitch, Patrice Pallier, Didier Daycard.

1992-1993 : Le premier salarié est embauché: Jean-Philippe Anotta (chargé de mission) grâce à différents contrats ayant permis de voir évoluer les recettes de l’association (premières études d’impacts, répartition géographique de l’Outarde canepetière…). Le nombre d’adhérents passe de 64 à 82.

1994 : L’équipe s’installe dans un premier local à Nîmes alors que les réunions se faisaient jusque là chez certains membres puis dès 1984 dans les préfabriqués du groupe scolaire d’Uchaud. L’Assemblée Générale rassemble 15 personnes, 8 de plus qu’en 1992. Gilles Bousquet devient président de l’association.

1995 : Meridionalis (Union des associations naturalistes du Languedoc-Roussillon) est créée pour améliorer échanges entre ornithologues et naturalistes locaux et donc la connaissance régionale des espèces, puis le 1er numéro du Bulletin paraîtra en 1999, avec des articles scientifiques sur la faune du LR.

1997 à 2000 : Le secteur de l’édition continue avec la réalisation de la Carte itinéraire nature et la publication de l’ouvrage d’Alain Tamisier & Olivier Dehorter sur “Camargue, canards et foulques, fonctionnement et devenir d’un prestigieux quartier d’hiver”.

Embauche de Roland Dallard en 1995 (études et suivis Outardes, mesures agro-environnementales, études d’impacts projet TGV…)

Une volonté forte de promouvoir l’éducation à l’environnement amène à l’embauche du premier animateur nature: Jean-Laurent Hentz. Il met en place et anime notamment la base informatisée de données (oiseaux) du COGard (à partir du programme développé par Gilles Béchard en Midi-Pyrénées et adopté par la LPO Aude).

Régis Allemand prend la présidence 1997 à 2000 puis Odile Fossati en 2001.

2002 : Le COGard s’installe à Saint-Chaptes dans des locaux de la commune, adresse toujours actuelle. Le nombre d’adhérents s’élève à 165. Rolland Dallard quitte son poste, est remplacé par Daniel Bizet et Jean Demolder devient Président en 2002.

2003 : Suite à la démission fin 2002 de Jean-Laurent, Claudine Bouffet est recrutée pour développer l’animation. Didier Daycard reprend la présidence pour la seconde fois.

2005: Après Mathieu Geng recruté en 2002 puis à son départ, Bérenger Rémy est embauché pour les enjeux Grand rapaces et Garrigues notamment. Les sorties et enquêtes bénévoles se multiplient ainsi que se développent les études et suivis d’espèces (Grand Cormoran, Hirondelles, Rolliers, Rapaces, Outarde, Pie-grièche…).

Les Assemblées Générales couplées ou pas avec les “réunions techniques” rassemblent à présent plus de 40 personnes. En 2006, le site internet créé par Odile Fossati est en ligne.

2007 : Le groupe de discussion des adhérents est mis en place. Elisabeth Védère devient l’animatrice nature, à l’occasion du LIFE Percnoptère, remplaçant Claudine partie en 2005.

2008 à 2010 : Un quatrième salarié est embauché en CDI, Cyrille Sabran (technicien naturaliste) puis un cinquième en 2010, Geoffrey Monchaux (technicien naturaliste). Estel Nicolas devient Présidente de l’association en 2008.

2010 à 2014 : L’association a pour volonté d’étendre ses études à d’autres groupes que celui des oiseaux et participe à de nouvelles actions pour les amphibiens et reptiles et les mammifères et en particulier la Loutre et les Chiroptères. Elle participe à des inventaires pour l’Atlas régional des Lépidoptères et Odonates. Mike PARAMOR devient Président en 2011.

2012 : Le premier service civique, Numa-nil RENAULT, est accueilli au COGard, puis viendront les années suivantes : Karline MARTORELL-BAUDIN, Marlène MASSOUH et  Floriane PASSAS & Maxime MOLLARD en 2015.

2013 : L’association lance une remobilisation autour de la mise à jour de l’Atlas des oiseaux nicheurs du Gard avec des enquêtes de terrain.

Cyrille Sabran migre vers de nouveaux horizons. Suite au décès de Mike Paramor Jacques Pouly prend la présidence du COGard.

2014 : Elisabeth Védère part à la retraite et son poste d’animatrice professionnelle est repris en juillet par Tiffany Vatin. Une page Facebook est créée à la fin de l’année et le projet de renouveler le site internet est lancé.

2015 : Le site internet fait peau neuve dans le 2ème trimestre. Le COGard compte aujourd’hui 182 adhérents, 4 salariés, 8 membres du CA pour mener à bien les diverses actions en cours ou à venir, dans le cadre des objectifs statutaires.