Rapaces Nocturnes

Enquête rapaces nocturnes 2015-2017, coordonnée par la LPO et le                CNRS de Chizé au niveau national et par le COGard dans le Gard.                           Coordonateur COGard : Philippe Bessede

Bilan 2016

· En blanc un carré impossible à faire et sans intérêt car habitat ne convenant pas aux rapaces nocturnes.
· En bleu clair, les carrés restant à faire : Saint Gilles, Nîmes, La Grand Combe.
· En bleu moyen, les carrés faits en 2015.
· En bleu foncé, les carrés pris en charge en 2016.

Cette enquête a pour objectif de mieux connaître la répartition des neuf espèces de rapaces nocturnes présentes en France et d’établir une estimation de leur population. Plus de détails ici :
observatoire-rapaces.lpo.fr

Le protocole consiste à prospecter des carrés de 5x5km divisées en 25 carrés de 1×1 km au centre desquels on place des points de repasse. La repasse consiste à diffuser le chant territorial des oiseaux pour provoquer la réponse des individus présents dans le voisinage et les détecter (a utiliser uniquement à des fins scientifiques et avec modération car une utilisation répétée en un lieu donné, provoque un dérangement néfaste des oiseaux présents). Ces points doivent être accessibles en voiture. Ceux qui ne le sont pas peuvent être supprimés. On peut en supprimer 12 sur 25. S’il faut en supprimer plus ce n’est pas la peine de faire le carré 5x5km.
Le protocole complet ici :
protocole-rapaces nocturnes.
Pour diffuser les séquences de repasse on utilise un lecteur MP3 relié à une enceinte radioshak :

Les séquences de repasse sont téléchargeables ici    repasses-rapaces.
Dans la plaine gardoise, nous utilisons AMG1 au premier passage                                et AM2 au second.

Une fiche de terrain est téléchargeable ici
Elle est indispensable pour ne rien oublier de ce qui doit être noté lors des prospections et pour le noter en utilisant les codifications du protocole. Il est aussi indispensable de lire les conseils et indications pour la notation.

Le premier passage se fait du 01/02 au 01/03. Le second du 15/05 au 15/06.         Il faut respecter des contraintes météorologique : vent < 20 km/h, pas de pluie,     t°>5°C. Il faut débuter ½ heure à 1 heure après le coucher de soleil pour le premier passage. 1 heure après le coucher de soleil au second passage. Il faut terminer son passage en 3 heures car après les rapaces nocturnes sont moins actifs et moins détectables. La séquence de repasse fait 8 minutes, le temps de noter et d’aller au point suivant 7 à 8 minutes. Donc un quart d’heure pour faire un point et aller au suivant, donc 12 ou 13 points maximum en 3 heures. Il faut donc deux soirées de 3 heures pour faire un passage.

Il faut absolument prévoir une reconnaissance diurne des points, pour s’assurer que les chemins sont carrossables, que le point n’est pas dans une propriété privé, qu’il y a possibilité de se garer en sécurité si c’est en bord de route, qu’il y a possibilité de faire demi tour pour repartir si nécessaire (de jour il est facile de faire marche arrière, la nuit dans faible lueur des phares de recul on ne voit pas les fossés ou les trous.) Il faut compter une grosse demi journée.