Enquêtes Rapaces

Observatoire Rapaces

C’est la suite de l’enquête Rapaces, lancée entre 2000 et 2002 par la LPO.

Il s’agit de poursuivre cette enquête  sur une base annuelle, plus légère , avec un échantillonnage très restreint, strictement dans  les mêmes conditions et le même protocole (carrés identiques, indices de nidification identiques, efforts de prospection similaire) que l’enquête rapaces.

Brièvement et concrètement: on prospecte des carrés de 5 km de côté, au moins 1 par département, à choisir parmi plusieurs proposés, on y compte nombre de couples de rapaces diurnes nicheurs.

Pour en savoir plus : http://observatoire-rapaces.lpo.fr/

Le COGard participe depuis le début à cette enquête.

Les actions de recensement  reprendront au printemps prochain.

Le COGard informera ses adhérents des modalités de la reprise.

En 2021, le carré était centré sur Lézan.

En 2020, les mesures sanitaires n’ont pas permis de faire ces recensements.

En 2019, le carré était centré sur Brignon.

 

Suivi Grand-duc

Le réseau Grand-duc, émanation de la LPO, s’est réuni pour la 1ère fois  à la réserve naturelle des gorges de la Loire, en novembre 2007.

La dernière rencontre a eu lieu cette année 2021 dans les Alpilles.

En 2020, les contraintes sanitaires ont fait échouer le recensement de sites de nidification dans le Gard.

Les prospections et écoutes reprennent en décembre 2021, avec moins d’empêchements qu’en 2020, espérons-le.

Les adhérents du COGard seront informés par mail des modalités pratiques.

Il s’agit, dans un premier temps, de refaire une cartographie des sites de nidification du département.

L’idéal serait d’aller plus loin, en approfondissant l’étude de l’espèce : nombre de jeunes à l’envol, analyse de pelotes (et oui, il faut savoir ce que mange le Grand-duc)…

En quoi consiste d’un point de vue  pratique, ce recensement?

Le Grand-duc a pour habitude (mais les contre-exemples nombreux existent) de chanter à côté de l’aire de reproduction, avant de partir en chasse.

C’est donc à la tombée de la nuit qu’il faut le repérer, le voir s’envoler et/ou l’entendre avant son envol à la recherches de ses proies .